Qui Sommes Nous

Alliance Mariale

L’Alliance mariale, une des branches de la Famille marianiste, trouve ses origines et sa raison d’être,  dans l’expérience de vie des Congréganistes de Bordeaux et d’Agen.  

  • A Bordeaux avec l’Etat religieux dans le monde, fondé par le Père Chaminade. Ces  congréganistes ou fidèles laïcs, dispersés dans la société, émettent les vœux religieux et observent une Règle de vie, écrite par le P. Chaminade. Sous la Restauration en France, cette expérience a pu se développer librement au vu et au su de tous, très proches de ce que sont aujourd’hui les Instituts séculiers.
  • A Agen avec le Tiers-Ordre séculier des Filles de Marie, fondé par Mère Adèle de Batz de Trenquelléon. Cet Ordre, constitué de Congréganistes ferventes rendant de précieux services, prolongeait dans la ville d’Agen, l’activité des Religieuses limitées par le vœu de clôture.

 

Dans la Famille marianiste, cette vocation spécifique réapparaît avec l’Alliance mariale vers 1960. L’Institut réunit des femmes célibataires ou veuves qui émettent les vœux de pauvreté, chasteté et obéissance. Comme laïques consacrées elles vivent leur engagement dans le monde, en Alliance avec Marie. Elles ne vivent pas en communauté mais maintiennent des liens fraternels divers et ont des rencontres périodiques.

 

Les Statuts de l’Alliance mariale ont été reconnus en 1995  par l’Evêque  de La Rochelle et Saintes (France). Actuellement, l’Alliance mariale fait les démarches nécessaires  pour obtenir  sa reconnaissance comme Institut séculier.  Elle comprend 56 membres présents en France, Belgique, Suisse, Canada, Chili, Equateur, Pérou, Côte d’Ivoire, Togo, les deux Congo et le Japon.

 

POUR PLUS D’INFORMATION

Responsable Générale : resp.gen@alliancemariale.org